Une question ?
Consultez notre FAQ
Contactez-nous
Envoyez un email
Appelez-nous au Du lundi au vendredi de 9h à 18h.
Actualités du crédit
Vues : 76944 |
etude-budget-naissance
24.05.2018 / Actualités du crédit

Le budget naissance des Français : étude Franfinance et CSA

Combien coûte l’arrivée d’un premier enfant ? Faut-il établir un budget ? Comment les Français se préparent-ils ?

QUI SONT LES PARENTS ET LES GRANDS-PARENTS ?

  • 65% des Français sont parents d’un ou plusieurs enfants

La proportion de parents est la plus forte dans la région Est1 (qui comprend la Champagne Ardennes, la Picardie et la Bourgogne). Sur ces territoires, 57% des habitants sont parents d’un enfant de moins de 18 ans, et 12% ont au moins un enfant de moins de 4 ans. Cela concerne également d’avantage les catégories socio- professionnelles supérieures : ils sont 65% à être parents contre 52% des catégories socio-professionnelles les plus basses.

  • 28% des Français sont grands-parents

¾ des plus de 65 ans déclarent avoir des petits enfants. Les grands-parents sont particulièrement représentés dans l’Ouest² (Pays de la Loire, Bretagne et Poitou Charente). La région compte en effet 36% de grands-parents. L’âge des petits-enfants est en général situé entre 5 et 15 ans (18%).

FAUT-IL ÉTABLIR UN BUDGET ?

  • 65% des parents ont établi un budget à l’avance

Et pour 52%, ils ont tout calculé plusieurs mois avant la naissance de l’enfant.  Il en va de même pour les Français qui n’ont pas d’enfant : ils sont 66% à penser que prévoir ses dépenses à l’avance est essentiel. C’est dans l’Est que les parents sont les plus prévoyants, ils sont 58% à avoir établi leur budget plusieurs mois à l’avance. Dans le Nord, c’est tout le contraire, ils ne sont que 37% à avoir fait de même. On note même que 27% des parents du Nord, estiment que ce n’est pas la peine d’anticiper ses dépenses. Pour ne pas risquer de se retrouver dans une situation financière compliquée, 64% des parents estiment qu’il faut prévoir un montant global à ne pas dépasser et 24% pensent plutôt fixer un prix pour chaque produit.

  • La moitié des parents estiment avoir dépensé entre 500 et 1 500 euros

La somme dépensée s’élève entre 1000 et 1 500 euros pour 27% des parents, et entre 500 et 1 000 euros pour 24% d’entre eux. Seuls 11% des parents ont dépensé plus de 2 000 euros, Particulièrement en région méditerranéenne (21%) et en Ile de France (19%). Pour faire face à cet événement, 37% des parents ont étalé les dépenses sur plusieurs mois afin de pouvoir les assumer, 27% ont puisé dans leurs économies et 21% ont pu compter sur l’aide de leur famille. En revanche, 28% des parents n’estiment avoir fait aucun effort particulier pour boucler leur budget.

  • 2% des parents ont souscrit un crédit à l’occasion de la naissance d’un enfant

Le crédit s’avère utile pour les dépenses les plus importantes. Ainsi, il sert majoritairement à acheter une voiture ou à en changer (54%), à déménager dans un logement plus grand (34%) ou encore à acheter des accessoires de puériculture (34%).

  • Le mode de garde, dépense la plus importante chez les jeunes parents

Quand on demande aux parents quelles sont les dépenses qui sont à la fois essentielles et coûteuses, c’est le mode de garde qui arrive en tête pour 9 personnes sur 10. C’est particulièrement vrai les femmes et les habitants d’Ile de France, qui sont respectivement 93% et 97% à considérer la garde des enfants comme les frais les plus importants. Viennent ensuite les accessoires de puériculture pour 87% des parents et 90% des femmes, et enfin l’achat de vêtements (82%). Les dépenses les plus importante comme l’achat d’une voiture ou un déménagement récoltent respectivement 45% et 44% des votes, car elles ne sont pas considérées comme essentielles.

  • 1/3 des non-parents n’ont aucune idée du prix de l’arrivée d’un enfant

On ne retrouve aucune différence chez les hommes ou les femmes, ils sont 35% et 34% à ne pas pouvoir estimer ce coût. En revanche, 51% pensent que l’arrivée d’un enfant leur coûterait moins de 2 000 euros.

COMMENT S’ÉQUIPENT LES FRANÇAIS A L’ARRIVÉE D’UN ENFANT ?

  • Les magasins spécialisés ont encore de beaux jours devant eux

57% des parents ont déjà fait leurs achats dans un magasin de puériculture, ce pourcentage s’élève même à 68% pour les franciliens et à 65% chez les plus de 65 ans. Viennent ensuite les grandes surfaces (42%), puis les magasins d’ameublement (30%). Ces derniers rencontrent un francs succès en Ile de France où 41% des parents y font leurs achats. Tous sites confondus, c’est 1 parents sur 2 qui a déjà fait ses achats en ligne, avec une égalité parfaite entre les hommes et les femmes.

  • 46% des parents ont acheté des accessoires d’occasion Visualisez l’infographie sur le budget naissance des français :

Que cela soit sur internet (28%) ou en brocantes et vide greniers (18%), les parents français n’ont pas peur d’acheter des articles de puériculture d’occasion. 52% les 25-34 ans ont déjà acheté des produits de seconde main en ligne, tandis que les vides greniers séduisent plutôt les 35-49 ans (23%) et les catégories socio-professionnelles les plus basses (30%).

  • Pour leur enfant, les parents veulent des accessoires de puéricultures robustes, qui durent dans le temps et à un prix raisonnable

En effet, quand on demande aux parents sur quels critères ils choisissent ces articles, 96% cite la solidité de l’article, 92% son prix et 89% sa durée de vie. D’autres paramètres sont également pris en compte par certains parents. Ainsi en Ile de France 90% considèrent que l’origine de fabrication du produit est importante, les 25-34 ans suivent également beaucoup les recommandations sur internet (85%).

Visualisez l’infographie sur le budget naissance des français : 

budget-naissance-france-etude

 

Méthodologie de l’étude CSA pour Franfinance : Etude réalisée sur un échantillon représentatif de la population française soient 1 008 personnes âgées de 18 ans et plus. Données récoltées du 4 ou 6 avril 2018.

Région Est:  découpage UDA9. Cette région comprend la Champagne Ardennes, la Picardie et la Bourgogne

Région Ouest² : découpage UDA9. Cette région comprend Pays de la Loire, Bretagne et Poitou Charente

Vous trouverez l’étude complète ici : https://www.franfinance.fr/wp-content/uploads/2018/05/etude-naissance-credit.pdf

Donnez une note à l'article :
1/52/53/54/55/5
Loading ... Loading ...

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 − un =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ces articles peuvent vous intéresser