Une question ?
Consultez notre FAQ
Contactez-nous
Envoyez un email
Appelez-nous au Du lundi au vendredi de 9h à 18h.
Actualités du crédit
Vues : 178210 |
etude-credit-conso
23.04.2018 / Actualités du crédit

Les Français et le crédit à la consommation : étude Franfinance et CSA

Qui souscrit un crédit à la consommation ? Comment les Français se renseignent-ils ? Sont-ils satisfaits de leur expérience ? Vous allez tout savoir en lisant l’article ci-dessous

53 % DES FRANÇAIS ONT DEJA CONTRACTE UN CREDIT A LA CONSOMMATION

  • 14% des Français ont souscrit leur prêt ces 12 derniers mois

Cela se vérifie particulièrement chez les hommes. Ils sont 17% à avoir emprunté sur l’année écoulée contre 11% des femmes. Pour 25% des souscripteurs, leur dernier crédit à la consommation date de plus de 3 ans, essentiellement chez les retraités (36%).

  • En moyenne, les femmes empruntent moins et sont plus méfiantes

Quelle que soit la date d’emprunt, les hommes sont plus enclins à souscrire un crédit. Ils sont 56% à avoir souscrit un crédit à la consommation quand seule la moitié des Françaises a franchi le pas. Les femmes ont également plus de craintes sur le crédit à la consommation. Elles sont deux fois plus nombreuses que les hommes à avoir peur de s’engager sur une période de remboursement (13% contre 6%). Elles sont également plus méfiantes que leurs homologues masculins. 14% des femmes déclarent ne pas souscrire de crédit à la consommation car elles n’ont pas confiance dans les banques ni dans les organismes spécialisés (contre 7% des hommes).

  • 44% des personnes qui n’empruntent pas n’ont jamais eu besoin d’un crédit à la consommation

Il s’agit essentiellement de Français appartenant à la catégorie des cadres et professions libérales (58%). Le souhait de ne pas s’endetter arrive en seconde position (39%), particulièrement chez les ouvriers (52%) et en général dans les catégories socio professionnelles les plus basses (48% contre 35% des CSP+). C’est en Ile-de-France que l’on trouve la plus forte proportion de Français n’ayant jamais contracté de crédit à la consommation soit 59%, dans le reste de la France cela n’excède pas les 48%.

 DES EMPRUNTEURS BIEN RENSEIGNES

  • Rien ne vaut les conseils d’un professionnel

59% des Français ayant souscrit un crédit se sont renseignés auprès d’un conseiller spécialisé (conseiller bancaire, courtier…). C’est particulièrement vrai chez les seniors, qui sont plus de 60% à chercher des renseignements auprès des spécialistes. Les plus jeunes demandent également conseil à leurs proches, 15% des 25-34 ans qui ont souscrit un crédit ont demandé l’avis de leurs familles ou de leurs amis. Les Franciliens quant à eux, utilisent beaucoup internet pour se renseigner. En Île-de-France, un quart des emprunteurs se renseignent en ligne (sites spécialisés, forums, réseaux sociaux).

  • 90% des Français ayant souscrit un crédit à la consommation estiment avoir reçu toutes les informations nécessaires sur leur crédit.

Les seniors (65 ans et +) se montrent particulièrement satisfaits, 96% déclarent avoir été bien renseignés par leurs interlocuteurs sur les modalités de leur crédit. C’est également particulièrement vrai pour les habitants du Sud-Ouest (Aquitaine, Midi Pyrénées, Limousin), 96% des emprunteurs se déclarent bien informés. Parmi les emprunteurs les moins satisfaits des informations reçues, on retrouve les 35-49 ans (18% de mal informés) et les ouvriers (19%).

LES TAUX D’INTERETS : UN CRITÈRE DÉTERMINANT QUI N’EST PAS TOUJOURS BIEN COMPRIS

  • Pour 46% des emprunteurs ce qu’ils regardent en premier

Il en va de même pour 52% des personnes qui n’empruntent pas. Les Français accordent également de l’importance au fait de connaître la banque ou l’organisme de crédit (41% des emprunteurs) ainsi qu’à la confiance que leur inspire leur interlocuteur (27% des emprunteurs). Toujours chez les emprunteurs, les cadres et professions libérales sont les plus sensibles à ce critère (64% contre 42% des employés par exemple).

  • Plus de la moitié des personnes mal renseignées (51%) n’ont pas compris comment fonctionnaient les taux d’intérêts.

Les femmes mal renseignées sont 59% à ne pas en saisir le fonctionnement. 67% des 65 ans et plus sont également en difficulté. Les conséquences en cas de non-paiement des mensualités sont également opaques pour 26% des emprunteurs mal informés. Les Français pointent également du doigt les frais de remboursement anticipé et les assurances qui leur sont fortement suggérées.

LES FRANÇAIS RECONNAISSENT L’UTILITE DU CRÉDIT A LA CONSOMMATION

  • Les crédits à la consommation aident à faire face à une dépense imprévue.

Aussi bien pour les personnes qui ont déjà emprunté que pour les autres, un grand nombre de Français pensent à souscrire un crédit pour couvrir une dépense imprévue (respectivement 23% et 20%). Les Français ayant l’intention de contracter un crédit à la consommation pensent également s’en servir pour acheter un véhicule (49%), pour s’équiper en électroménager (14%), pour financer des vacances (7%).

  • 42% des emprunteurs seraient prêts à souscrire un nouveau crédit à la consommation

Les jeunes sont les plus enthousiastes, trois-quarts des 18-24 ans seraient prêts à reprendre un crédit contre 37% des plus de 50 ans. Si l’on se base sur la population totale, 26% des Français sont prêts à souscrire un crédit dans un avenir proche.

Visualisez l’infographie sur les français et le crédit à la consommation : 

credit-conso-france-etude

Méthodologie de l’étude CSA pour Franfinance : Etude réalisée sur un échantillon représentatif de la population française soit 1 008 personnes âgées de 18 ans et plus. Données récoltées du 4 ou 6 avril 2018.

Vous trouverez l’étude complète ici : https:/www.franfinance.fr/wp-content/uploads/2018/04/etude-franfinance-et-csa-les-francais-et-le-credit-consommation.pdf

Donnez une note à l'article :
1/52/53/54/55/5
Loading ... Loading ...

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− huit = 0

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ces articles peuvent vous intéresser