Auto
17.09.2013 / Auto

Les 5 pièges à éviter lors de l’achat d’une voiture d’occasion

Vues : 33011 |
simulation crédit auto pour achat voiture occasion - Franfinance

Le marché de l’occasion automobile garde le vent en poupe en ce contexte économique difficile, et nous sommes nombreux à nous offrir une automobile d’occasion pour renouveler notre véhicule sans procéder à un achat trop exorbitant. Toutefois, tout n’est pas rose au pays de la voiture de seconde main, et ce qui semblait être dans un premier temps une bonne affaire peut vite se transformer en véritable gouffre financier ! Aussi, nous vous invitons dans les lignes à venir à vous pencher sur les 5 principaux pièges à éviter lors de l’achat d’une voiture d’occasion !

Piège n°1 : Le Prix

Dans le cadre d’un achat d’occasion, deux grands pièges relatifs au prix vous attendent sournoisement : vous précipiter sur les prix bas et vous diriger au contraire vers les véhicules plus chers que les prix du marché afin de vous rassurer. Dans ces deux situations vous risquez d’être fortement déçu après achat. En ce qui concerne les voitures au prix attractif, celles-ci, même si elles représentent une offre alléchante dans un premier temps, sont souvent des véhicules présentant divers vices cachés. Et si la facture était intéressante lors de son achat, la note risque de devenir rapidement salée lors des différentes actions d’entretien qu’il vous incombera d’effectuer. Ne serait-ce que pour rendre votre bolide utilisable ou conforme au regard des normes qui régissent le marché automobile ! En ce qui concerne les prix trop élevés, certains vendeurs n’hésitent pas à augmenter de manière vertigineuse le prix de certains modèles de voiture. Toutefois, et cela même si le véhicule en question est en état remarquable, ne vous laissez pas abuser : l’argus reste à l’heure actuelle l’unique référence vous permettant d’évaluer le coût d’une automobile. Payer une auto plus qu’elle ne vaut ne vous apportera rien, et il est certain qu’avec un peu de patience, de recherche et de temps, une voiture en tout aussi bon état se présentera à vous, et cette fois-ci, à un tarif normal.

Pour finir, n’oubliez pas qu’il vous est possible de réaliser un crédit auto pour réaliser cet achat, mieux vaut investir intelligemment pour un produit de bonne facture, que peu pour une voiture qui ne vous accompagnera pas bien longtemps ! Avant de souscrire votre prêt auto, pensez à réaliser une simulation crédit auto.

Piège n°2 : Le Test de la voiture

Le test de votre futur véhicule est un moment stratégique et particulièrement important lors d’un achat d’occasion : c’est au cours de ce test que vous pourrez évaluer le potentiel de votre automobile. En effet, derrière une carrosserie que tous vos voisins vous jalouseront peut se cacher un moteur digne de vos plus horribles cauchemars automobiles ! N’hésitez donc pas à multiplier les manœuvres, à utiliser les différentes vitesses du véhicule, et surtout, soyez à l’écoute de la voiture que vous conduisez ! Freinage aux bruits suspects, boîte de vitesse non fluide, embrayage qui patine sont autant de signaux inquiétants émis par la voiture entre vos mains ! N’oubliez pas également de vérifier que les témoins de votre tableau de bord sont tous fonctionnels, ce sont les premiers indicateurs de la santé d’une auto !

Piège n°3 : Les vendeurs peu scrupuleux

Derrière chaque voiture d’occasion peut se cacher un vendeur aux intentions peu nobles. Pire encore des réseaux d’arnaques entiers peuvent se dissimuler derrière une annonce en ligne. Aussi rappelez-vous que prudence est mère de sûreté et ne faites pas confiance à votre interlocuteur avant d’avoir vérifié certains points. Tout d’abord, n’acceptez pas de verser d’acompte, il s’agit là d’une pratique risquée, et le vendeur se verra en droit de le conserver dans l’éventualité où vous changiez d’avis. N’acceptez pas non plus de transactions en ligne, refusez systématiquement les demandes de versements en ligne avant et après avoir essayé le véhicule !
Concernant l’acheteur en lui même, refusez d’acheter un véhicule vendu par un tiers, « l’oncle de », « le beau frère de  » qui vend une voiture pour le compte d’une autre personne est un indice qui ne doit pas vous laisser de marbre. En effet, feriez-vous vendre votre voiture par votre cousin ? De plus, demandez à votre vendeur de décliner et faire preuve de son identité à l’aide de papiers d’identité divers : carte d’identité, permis de conduire au même nom que la carte grise de la voiture concernée. Si le vendeur refuse, méfiez-vous, celui ci propose sûrement un véhicule aux origines troubles…

Piège n°4 : Le passé de la voiture

Intéressez vous au passé de la voiture qui vous intéresse : les factures des réparations passées, les contrôles techniques sont autant de pièces de puzzle qui vous permettront de reconstituer l’historique d’un véhicule, et donc d’évaluer ses proportions à se révéler être une affaire plus ou moins intéressante pour l’acheteur que vous êtes. Avoir en votre possession ces différentes preuves de la santé administrative du véhicule vous évitera également les mauvaises surprises : le trafic des voitures volées est de plus en plus performant, attardez-vous donc sur la cohérence des éléments qui vous seront présentés !

Piège n°5 : Délaisser l’intérieur de la voiture

Pour finir, s’il vient à l’idée de tout acheteur de vérifier la qualité des pneus ou de la carrosserie d’une voiture…nombreux sont ceux à ne pas s’attarder sur l’intérieur du véhicule désiré ! C’est une grosse erreur, car la voiture devient de plus en plus un espace de vie, nous l’utilisons de manière intense, elle est presque une seconde demeure… aussi attardez-vous sur son intérieur pour qu’elle ne soit pas insalubre ! Vérifiez les plastiques, les taches, les rayures éventuelles du tableau de bord et des sièges. Assurez-vous que les rétroviseurs fonctionnent correctement, ils sont les garants de votre visibilité ! Intéressez-vous également au bon fonctionnement des « accessoires » mais ô combien utiles de votre véhicule : la climatisation ne doit pas dégager d’odeurs suspectes, la radio doit fonctionner correctement, et les réglages des sièges doivent être fonctionnels !

 

  Offre valable jusqu'au 31/12/2016. Exemple (hors assurances facultatives) pour 5000 € empruntés. 12 Mensualités de 422,04 €. Montant total du crédit : 5000€. Montant total dû : 5064,48 €. Coût du crédit : 64,48 €. Taux débiteur fixe : 2,37 %. TAEG fixe : 2,40 %.Durée maximum du crédit :12 mois. Coût mensuel de l’assurance DIM/CHOM (s’ajoute à la mensualité) : 9,50 €. Coût total de l'assurance DIM/CHOM : 114 € soit un TAEA de 4,33%. Frais de dossier : 0 €*.
*Sous réserve d’acceptation du prêt personnel par FRANFINANCE (719807406 RCS Nanterre), Intermédiaire en assurance, n° Orias 07 008 346. Assurances souscrites auprès de SOGECAP et SOGESSUR, entreprises régies par le Code des Assurances. FRANFINANCE, SOGECAP et SOGESSUR sont des filiales du Groupe SOCIETE GENERALE. Vous disposez d’un délai de rétractation de 14 jours à compter de la date de signature du contrat de crédit. Conditions au 30/06/2016 susceptibles de variations.  
  • BernardCow Publié le 13 mars 2015 à 15h16

    Merci pour ces informations ! Après il est toujours bien d’avoir avec sois quelqu’un qui s’y connaît un minimum en mécanique pour regarder sous le capot de ces jolies titines :-)

  • JIHAIR Publié le 27 mai 2016 à 8h10

    Désolé , la première chose à faire est de prendre la carte grise à la main et de vérifier la concordance des N°s de série inscrits sur cette carte grise et les N°s de châssis gravés dans le métal de la caisse . A défaut , ces N°s se retrouvent désormais aussi sur une plaquette située derrière le pare brise coté conducteur . L’emplacement des N°s de châssis gravés dans le métal de la caisse ou du châssis est indiqué par le constructeur sur le manuel du propriétaire . Cette précaution évite d’acheter une voiture volée .

Donnez une note à l'article :
1/52/53/54/55/5
Loading ... Loading ...

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


six + = 11

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>