Prêt personnel pour interdit bancaire

pret perso interdit

Vous souhaitez savoir si vous êtes éligible au prêt personnel tout en étant interdit bancaire ? Franfinance vous explique ce qu’il est possible ou non de faire.

L’interdiction bancaire signifie que vous avez émis au moins un chèque sans provision et que vous n’avez pas procédé à sa régularisation. Vous êtes alors enregistré et fiché au fichier national des chèques irréguliers (FNCI).

Cela ne vous empêche pas de disposer d’une carte bancaire, d’effectuer des virements et prélèvements, de réaliser des dépôts et des retraits d’espèces mais, en ce qui concerne les chèques, vous serez limités aux chèques de banque, c’est-à-dire des chèques émis par votre banque. Celle-ci demandera à percevoir la somme correspondant au chèque avant de l’émettre.

Avec une inscription au fichier national des chèques irréguliers (FNCI) il est très rare qu’une banque accorde sa confiance et donc un prêt personnel. Pour obtenir un prêt personnel en étant interdit bancaire il faut donc se tourner vers les organismes de crédit.

Prêt personnel pour interdit bancaire en étant propriétaire

Si vous êtes propriétaire, l’obtention d’un prêt personnel est relativement aisée même en situation d’interdit bancaire.

Il suffit de souscrire un crédit hypothécaire pour interdit bancaire, autrement dit un  contrat par lequel vous placez votre bien immobilier en garantie au cas où vous ne pourriez pas rembourser votre prêt personnel.

Ce type de crédit est une sérieuse assurance pour les organismes qui peuvent ainsi prendre le risque de vous accorder un prêt personnel.

Prêt personnel pour interdit bancaire sans être propriétaire

Si vous n’êtes pas propriétaire, l’obtention d’un prêt personnel est possible en pratiquant un regroupement de crédits.

Cela permet de restructurer vos dettes, autrement dit de réduire vos mensualités tout en étalant autant que possible la durée du prêt. Cette modification réduit mécaniquement le montant de vos échéances et vous redonne une capacité de remboursement.

L’organisme financier, qui rachète et rembourse vos emprunts existants, vous alloue alors une somme supplémentaire que vous utilisez librement, comme dans n’importe quel prêt personnel.

Prêt personnel en étant fiché FICP

Attention à ne pas confondre l’interdiction bancaire par inscription au fichier national des chèques irréguliers (FNCI) et l’inscription au fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP). Ce dernier recense notamment les emprunteurs qui n’auraient pas réglé deux mensualités consécutives de leur crédit.

La très grande majorité des organismes de crédit et des banques consultent ce fichier avant d’accorder un prêt personnel. Il n’est pas impossible d’emprunter si vous figurez sur ce fichier, mais il vaudra tout de même mieux envisager un crédit hypothécaire.

Retrouvez également nos autres dossiers sur les conditions d’acceptation d’un prêt personnel :

Offre valable jusqu'au 31/03/2017. Conditions au 30/06/2016. Exemple (hors assurances facultatives) pour 6001 € empruntés. 12 Mensualités de 506.53 €. Montant total du crédit : 6001 €. Montant total dû : 6 078.36 €. Coût du crédit : 77.36 €. Taux débiteur fixe : 2.37 %. TAEG fixe : 2.40 %. Durée maximum du crédit : 12 mois. Coût mensuel de l’assurance DIM/CHOM (s’ajoute à la mensualité) : 13,20 €. Coût total de l'assurance DIM/CHOM : 158,40 € soit un TAEA de 5,02 %. Frais de dossier : 0 €*
*Sous réserve d’acceptation du prêt personnel par FRANFINANCE (719807406 RCS Nanterre), Intermédiaire en assurance, n° Orias 07 008 346. Assurances souscrites auprès de SOGECAP et SOGESSUR, entreprises régies par le Code des Assurances. FRANFINANCE, SOGECAP et SOGESSUR sont des filiales du Groupe SOCIETE GENERALE. Vous disposez d’un délai de rétractation de 14 jours à compter de la date de signature du contrat de crédit. Conditions au 30/06/2016 susceptibles de variations.