Chèque énergie : à qui est-il destiné ?

travaux energie cheque

Qu’est-ce que le chèque énergie ? Y avez-vous droit ? Franfinance vous explique tout sur le fonctionnement du chèque énergie, lequel fait partie des aides pour réaliser des travaux d’économie d’énergie.

Le chèque énergie est un nouveau dispositif financier créé dans le cadre de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (2015). Il vise à aider les ménages modestes à payer leurs factures d’énergie.

En 2016, il n’est disponible que dans les départements de l’Ardèche, de l’Aveyron, des Côtes-d’Armor et du Pas-de-Calais, et sera étendu à l’ensemble du territoire le 1er janvier 2018. Le chèque énergie remplacera alors les tarifs sociaux actuels de l’électricité et du gaz et pourra également être utilisé pour financer une (très petite) partie des travaux d’économie d’énergie dans le logement.

Qui peut en bénéficier ?

Dans la mesure où le chèque énergie remplace les tarifs sociaux de l’énergie, il est réservé aux ménages ayant des revenus très modestes. Pour bénéficier du chèque énergie, le revenu fiscal de référence annuel du foyer ne doit pas dépasser 7700 euros (11 550 euros pour un couple et 2 310 euros par personne à charge supplémentaire). Ainsi, pour en bénéficier, une famille avec trois enfants doit avoir un revenu fiscal annuel inférieur à 18 430 euros.

Quel est le montant du chèque énergie ?

Le montant maximal du chèque énergie est fixé à 227 euros par an. Il variera selon les revenus et la composition du ménage.

Puis-je payer des travaux d’économie d’énergie ?

Vous pouvez utiliser le chèque pour financer les travaux liés à l’acquisition ou à l’installation des équipements, matériaux et appareils permettant de bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Ces travaux doivent être réalisés par un professionnel certifié « reconnu garant de l’environnement » (RGE).

Pour en savoir plus : https://chequeenergie.gouv.fr/

Retrouvez également nos conseils sur les autres aides financières disponibles :

Sources :

  • franfinance.fr
  • Developpement-durable.gouv.fr