Auto

developpement des voitures autonomes en ville
10.10.2016 / Auto

La voiture autonome d’Uber en piste

Vues : 92 |

Fin août 2016, en partenariat avec le constructeur Volvo, Uber a commencé à expérimenter son service de voitures autonomes dans la ville de Pittsburgh, aux États-Unis.

Fin août 2016, les premiers véhicules autonomes du leader mondial des services VTC ont, en effet, parcouru les rues de Pittsburgh. Un choix géographique qui n’est pas anodin : c’est dans cette ville que la firme dirigée par Travis Kalanick a installé son centre de recherche dédié aux véhicules intelligents, lequel emploie plusieurs centaines d’ingénieurs, de spécialistes de la robotique et de mécaniciens.

Un investissement de 300 millions d’euros

Pour l’heure, les trajets sont attribués de manière aléatoire aux clients, lesquels, par ailleurs, ne se retrouvent pas isolés dans ces véhicules équipés de caméras et de capteurs. En effet, deux accompagnateurs, dont un chauffeur derrière le volant, sont présents pour des raisons réglementaires, mais aussi pour effectuer des analyses relatives entre autres aux performances du véhicule, et éviter bien entendu, la survenue d’un accident.

Les véhicules sont des Volvo XC90, un partenariat ayant été noué avec le constructeur automobile suédois, pour un investissement total de 300 millions d’euros.

Principe de leur accord : Volvo assemble les véhicules, Uber les achète, les deux partenaires ne s’interdisant pas de développer leur propre stratégie quant aux véhicules intelligents.

Leur objectif commun : aboutir à des voitures totalement autonomes en 2021.

D’ici la fin de l’année 2016, une centaine de véhicules devraient circuler dans les rues de Pittsburg.

Les ambitions de la société américaine ne s’arrêtent pas là, puisque cette dernière vient d’acquérir Otto, start-up américaine spécialisée dans les camions autonomes.

La course à la voiture autonome chez les géants du web

Les voitures sans conducteur, c’est pour demain, les projets développés par des géants d’internet ou de l’intelligence artificielle se multipliant !

Ainsi, Google met actuellement au point sa voiture autonome, testée en Californie en 2015.

Comme le laissent augurer les récents recrutements d’ingénieurs de Tesla et d’un ancien dirigeant de Fiat Chrysler, Apple finalise lui aussi son propre véhicule sans chauffeur. Le groupe chinois Baidu, lui, prévoit de lancer son premier modèle de voiture autonome en 2018. Sans omettre les projets de constructeurs automobiles tel que Ford, désireux de commercialiser un véhicule sans volant ni pédales en 2021, destiné aux sociétés de transports type Uber et Lyft, ou encore BMW, qui s’est associé à Intel et à la start-up Mobileye.

Un marché en pleine expansion, au sein duquel Uber souhaite jouer un rôle de premier plan !

 

Sources :

  • http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2016/08/18/32001-20160818ARTFIG00222-uber-va-utiliser-des-voitures-autonomes-des-la-fin-du-mois-d-aout.php
  • http://www.caradisiac.com/volvo-et-uber-s-associent-pour-developper-des-voitures-autonomes-109528.htm
Commenter Créé le par
Donnez une note à l'article :
1/52/53/54/55/5
Loading...

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 + = sept