Auto

Borne de recharge pour voiture hybride et electrique
24.08.2016 / Auto

72% des Français envisagent de rouler en électrique ou hybride d’ici 20 ans

Vues : 127 |

Une étude récente révèle que 70% des Français envisagent l’acquisition d’une voiture hybride ou électrique à l’horizon 2040. Toutefois, la plupart d’entre eux, en cas de changement de motorisation dans un futur proche, accordent leur préférence à un véhicule thermique.

La voiture propre, l’avenir de la voiture en France

Réalisée par TNS Sofres pour le site Aramisauto, la 7ème édition du baromètre « Les Français et l’automobile » s’est notamment intéressée à la perception des véhicules branchés par les automobilistes.

Ainsi, 70% des personnes interrogées se voient bien acheter une voiture hybride ou électrique d’ici une vingtaine d’années, considérant que la motorisation la plus répandue sera l’hybride pour 40% d’entre eux et l’électrique pour 32%.

Parmi les arguments les plus cités : la dimension écologique (68%), le confort de conduite (59%) et l’innovation technologique (52% pour l’électrique, 45% pour l’hybride).

Cet intérêt peut s’expliquer par divers événements, notamment la COP 21 organisée à Paris, les restrictions de circulation des véhicules polluants dans les grandes métropoles et aussi la récente pénurie de carburant.

43% des sondés se déclarent prêts à sauter prochainement le pas, mettant en avant la volonté de moins polluer (56%) et de réduire les coûts d’utilisation (34%), un quart d’entre eux n’étant donc pas disposés à concrétiser cette envie d’un véhicule branché.

 

Et à plus court terme ?

Questionnés sur leur prochain changement de motorisation, 6 Français sur 10 disent d’ailleurs projeter l’achat d’un véhicule thermique.

Ainsi, parmi les possesseurs d’une voiture essence, 44% sont désireux de changer de motorisation : 19% affirment vouloir opter pour une hybride, 5 % pour une électrique, et 18% font le choix du diesel.

Les réponses données par les propriétaires d’un véhicule diesel (63% du parc automobile en 2015) sont équivalentes : sur 43% d’entre eux envisageant de changer de motorisation, 21 % le feront pour une voiture hybride, 16 % pour une essence et 5 % pour une électrique.

Différent facteurs expliquent cette réticence à l’acquisition d’un véhicule propre à court terme : sa rentabilisation plus longue, son autonomie jugée limitée ainsi que la récente baisse du prix du carburant.

D’où les bons résultats obtenus par les véhicules thermiques, confortés par le détail des immatriculations en France au 1er semestre 2016 : 52,7 % pour le gazole, 43,3 % pour l’essence, 2,8 % pour l’hybride et seulement 1,1 % pour les électriques.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Sources :

  • http://www.caradisiac.com/enquete-72-des-francais-se-voient-en-voiture-hybride-ou-electrique-d-ici-20-ans-108596.htm#xtor=AD-254
  • http://newsroom.aramisauto.com/wp-content/uploads/2016/06/2016-06-13-Etude-barometrique-Aramisauto.pdf
Commenter Créé le par
Donnez une note à l'article :
1/52/53/54/55/5
Loading...

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 − = deux