Auto

Voiture volante futuriste
24.08.2016 / Auto

Les voitures volantes, c’est pour demain !

Vues : 132 |

Les véhicules volants ne sont plus un fantasme futuriste : Larry Page, co-fondateur de Google, en développe actuellement un modèle, de même que le constructeur japonais Toyota tandis qu’à Paris, les Sea Bubble devraient s’élever au-dessus de la Seine courant 2017.

Alors que plusieurs constructeurs automobiles et géants de l’Internet (Google, Apple, BMW, Fiat Chrysler, Toyota) finalisent leurs premières voitures autonomes, d’autres s’emploient à faire voler les voitures dans les airs…

La voiture volante côté Google

C’est le cas de Larry Page, le cofondateur de Google, qui, en 2010, avait déjà personnellement investi 100 millions d’euros dans la société Zee.Aero, au moment de sa création. Totalement dévolue au développement de voitures volantes, cette start-up de 150 employés a mis au point, en 2013, un prototype à mi-chemin entre l’automobile et l’avion miniature, équipé d’une dizaine d’hélices.

Pas convaincu par ces premiers résultats, Larry Page a investi l’an dernier dans une start-up concurrente, Kitty Hawk, dirigée par Sebastian Thrun, lequel n’est autre que l’instigateur du programme de recherche sur les voitures autonomes chez Google !

 

Chez Toyota, une voiture à hélices

Autre prototype développé par le monde automobile : celui pour lequel Toyota a, en 2014, déposé un brevet. Dotée d’un petit moteur à hélice à l’arrière, la voiture du constructeur japonais vole grâce à des ailes déployées, avant de se poser pour circuler comme une voiture classique. Toyota ambitionne d’optimiser son aérodynamisme, afin de réduire la consommation de carburant.

 

A paris, des Sea Bubble pour voler au-dessus de la Seine

A Paris, les Sea Bubble, voitures volantes futuristes au design proche des petites citadines de type Renault Zoé ou Fiat 500, devraient prochainement s’élever 70 centimètres au-dessus de la Seine.

Longue de 4 mètres et large de 2 mètres, d’une capacité de 4 passagers, la Sea Bubble a été imaginée par le recordman de vitesse en planche à voile Anders Bringdal et le navigateur Alain Thébault, inventeur de l’Hydroptère, un trimaran doté d’ailes qui peut s’élever jusqu’à 5 mètres au-dessus de l’eau. Equipée de deux moteurs électriques et de foils, sortes d’ailes immergées dans l’eau, elle peut se déplacer jusqu’à 18 km/h, la vitesse maximale autorisée sur la Seine.

Silencieuse et propre, la Sea Bubble est équipée de batteries se rechargeant grâce à des panneaux solaires et des bornes électriques. Mise en service en 2017, elle devrait, dans un premier temps, faire office de véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC), avant, plus tard, de fonctionner en libre-service comme les Autolib’.

 

Sources :

  • http://www.metronews.fr/high-tech/toyota-planche-sur-le-prototype-d-une-voiture-volante-et-elle-n-a-rien-de-futuriste/mpge!mZFjYxNaplOTs/
  • http://tempsreel.nouvelobs.com/tech/20160705.OBS4003/sea-bubble-ces-voitures-qui-voleront-bientot-au-dessus-de-la-seine.html
  • http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2016/06/10/32001-20160610ARTFIG00269-le-cofondateur-de-google-investit-secretement-dans-les-voitures-volantes.php
Commenter Créé le par
Donnez une note à l'article :
1/52/53/54/55/5
Loading...

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 7 = treize