Auto

Compteurs de voiture
30.11.2016 / Auto

Véhicule d’occasion : gare aux compteurs trafiqués !

Vues : 84 |

Avant de se porter acquéreur d’un véhicule d’occasion, il est vivement conseillé d’être vigilant, les arnaques au compteur truqué étant de plus en plus nombreuses. Environ 600 000 voitures vendues en 2015 seraient concernées.

Réalisée en collaboration avec les services de l’UTAC (organisme gérant le contrôle technique en France), une récente étude de la direction de la répression des fraudes a confirmé l’importance des fraudes au compteur truqué des véhicules d’occasion. En effet, sur 5,6 millions de voitures de cette catégorie vendus en 2015, 8,3% sont concernés (soit pas loin de 600 000 unités).

Cette escroquerie se déroule comme suit : le vendeur peu scrupuleux abaisse le kilométrage de l’odomètre, opération qui peut même s’effectuer grâce à un ordinateur pour les compteurs numériques. Une arnaque que les concessionnaires n’arrivent pas toujours à repérer.

Passible de 2 ans d’emprisonnement et de 37 500 € d’amende en France, ce délit se traduit par un préjudice pour les acheteurs lésés (évalué entre 488 millions et 1 milliard d’euros), ces derniers étant évidemment contraints de remplacer certaines pièces plus tôt que prévu.

Quelles précautions prendre avant d’acheter un véhicule d’occasion ?

D’abord il est préférable que le vendeur soit également le propriétaire du véhicule et qu’il possède un carnet d’entretien ainsi que les différentes factures témoignant des réparations et de l’entretien effectués. Si le véhicule est de provenance étrangère, la méfiance est de mise (de 50 à 80 % des occasions venant d’Allemagne seraient ainsi touchées).

Ensuite, il est bon de vérifier que l’usure des pneus, des sièges, des pédales ou du pommeau du levier de vitesse est en adéquation avec le kilométrage affiché.

D’autres actions existent, comme entrer en contact avec le concessionnaire du véhicule, dont le matériel de diagnostic et de contrôle peut déterminer le kilométrage réel, ou faire une démarche auprès de l’UTAC, en vue de se procurer les kilométrages effectifs du véhicule concerné lors des derniers contrôles techniques.

Commenter Créé le par
Donnez une note à l'article :
1/52/53/54/55/5
Loading...

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


quatre − 2 =