Travaux

Refaire le circuit electrique de votre maison
08.02.2017 / Travaux

Combien coûte la rénovation électrique d’un logement ?

Vues : 732 |

Vous allez acheter un bien et allez devoir refaire toute l’installation électrique ? Attention à ne pas minimiser ce coût, qui oscille autour de 100 euros / m2 en moyenne. Tableau électrique, prises et interrupteurs, installation des câbles, Franfinance vous explique tout !

Une installation électrique performante contribue grandement au confort et à la sécurité d’une maison. Sa rénovation est un chantier important, qui demande patience et organisation. Son coût, délicat à estimer, dépend de divers facteurs : l’état du réseau actuel, la surface du logement, le nombre d’étages, le matériel à installer…

Repartir de zéro ou se baser sur l’ancienne installation ?

Première étape : faites un état des lieux de l’ancienne installation. S’il est parfois possible de récupérer des fils ou certains équipements, la vétusté du matériel peut imposer de tout remettre à neuf. En outre, si vous souhaitez transformer un bien industriel ou agricole en logement, assurez-vous qu’il ne soit pas raccordé en triphasé : cela vous obligerait également à revoir le raccordement et le compteur pour passer en monophasé.

Planifier ses besoins pour mieux anticiper les coûts

Il faut ensuite se projeter dans l’utilisation de votre bien afin de dresser un plan très précis de sa future installation électrique. Reconfiguration des pièces, choix du chauffage, équipements électroménagers, besoin en lumière, prises, téléphones, internet, disposition des interrupteurs, installation de volets électriques ou de la VMC… Ne négligez rien !

Cette phase est essentielle pour faire établir un devis, et ainsi connaître le prix et l’enveloppe globale de vos travaux. Cela vous permettra aussi d’évaluer le dimensionnement du tableau électrique à mettre en place et d’estimer l’abonnement à souscrire auprès de votre fournisseur.

Attention, dans la cuisine et la salle de bain, les équipements et les normes apportent des contraintes supplémentaires quant au matériel à utiliser, mais aussi à l’emplacement des équipements. À ce stade, vous pourriez avoir une idée du coût de l’équipement nécessaire par un calcul basique :

  • compteur électrique (tarif : de 200 à 300 euros) ;
  • tableau électrique (prévoir un montant d’environ 400 euros pour un tableau équipé) ;
  • disjoncteurs (environ 30 euros par disjoncteur) ;
  • nombre de prises multiplié par 10 à 50 euros ;
  • nombre d’interrupteurs multiplié par 10 à 30 euros ;
  • nombre de points lumineux multiplié par 5 à 20 euros.

Sachez enfin que le matériel ne représente que 25 à 30% du prix de l’installation électrique. Le coût global dépendra principalement de la charge de travail qui attend votre électricien pour l’installation.

Distribution : câbles apparents ou encastrés ?

À ce niveau, c’est le type de distribution et la manière dont vous allez faire passer les câbles dans votre logement qui vont impacter la charge de travail, la longueur de câbles, le temps et donc le coût global des travaux.

Plusieurs types de distribution sont possibles. Si vous ne voulez pas toucher aux murs, vous pouvez choisir une installation apparente. Les câbles seront alors placés dans des plinthes ou des goulottes fixées aux murs. Mais cette méthode n’est que légèrement moins onéreuse, puisque la pose de moulures peut prendre du temps et l’achat de plinthes esthétiques se révéler coûteux.

Vous pouvez aussi choisir d’encastrer les câbles dans les murs. Le faire via des saignées n’étant pas toujours possible, il vous faudra peut-être mixer apparent et encastré. Attention à également prévoir le budget suffisant pour remettre en état vos murs après les travaux.

Enfin, si vous prévoyez aussi des travaux d’isolation par l’intérieur, profitez-en pour glisser les fourreaux dans le doublage des murs et nouvelles cloisons comme on le fait dans le neuf. Plus esthétique, cette solution fera également gagner du temps à votre électricien. Gardez aussi en tête que la distribution par les combles accélère aussi le travail d’un électricien et allège donc la facture.

Faire passer le confort avant tout

Face au coût, on pourrait être tenté de sous-dimensionner son installation et sous-estimer le nombre de prises et interrupteurs nécessaires au détriment du confort quotidien. Ne négligez pas les interrupteurs, les va-et-vient et points lumineux qui améliorent votre quotidien. Il est aussi préférable d’ajouter quelques prises pour éviter les multiprises surchargées ensuite.

Profitez aussi de ces travaux pour prévoir les gaines permettant de faire passer le réseau informatique, mais aussi le téléphone ou la fibre optique. Dans ce cas, vous devrez ajouter un coffret de communication avec un DTI (dispositif de terminaison intérieur) pour distribuer télévision, téléphone et Internet vers plusieurs pièces de la maison.

Il ne vous reste donc plus qu’à faire les bons choix. Une installation électrique au coût/prix un peu plus élevé peut se révéler bien plus fonctionnelle dans l’utilisation quotidienne du logement, mais aussi augmenter sa valeur lors de sa revente. Quand vous aurez déterminé une première enveloppe, utilisez notre simulateur de crédit travaux pour affiner votre budget.

Sources

  • http://www.bienacheterbienrenover.fr/je-fais-faire-des-travaux/refaire-son-electricite-ou-son-eclairage/refaire-son-electricite.html
  • http://www.monequerre.fr/prix-renovation-electrique/
  • http://www.installation-renovation-electrique.com/prix-cout-renovation-complete-electrique/
  • Prix moyens dans les enseignes type Castorama, Leroy Merlin…
Offre valable jusqu'au 30/09/2017. Exemple (hors assurances facultatives) pour 5 000 € empruntés :12 Mensualités de 421,15 €. Montant total du crédit : 5000€. Montant total dû : 5 053,80 €. Coût du crédit : 53,80 €. Taux débiteur fixe : 1,98%. TAEG fixe : 2%. Durée maximum du crédit :12 mois. Coût mensuel de l’assurance DIM/CHOM (s’ajoute à la mensualité) : 8,50 €. Coût total de l'assurance DIM/CHOM : 102 € soit un TAEA de 3,86 %. Frais de dossier : 0 €*. €*
* Offre valable jusqu'au 30/09/2017. Sous réserve d’acceptation du prêt personnel par FRANFINANCE (719807406 RCS Nanterre), Intermédiaire en assurance, n° Orias 07 008 346. Assurances souscrites auprès de SOGECAP et SOGESSUR, entreprises régies par le Code des Assurances. FRANFINANCE, SOGECAP et SOGESSUR sont des filiales du Groupe SOCIETE GENERALE. Vous disposez d’un délai de rétractation de 14 jours à compter de la date de signature du contrat de crédit. Conditions au 07/04/2017.    
Commenter Créé le par
  • Marco polo Publié le 15 février 2017 à 15h36

    Je pense qu’il faut que la rénovation électrique ne doit pas être négligée par mesure de sécurité.

Donnez une note à l'article :
1/52/53/54/55/5
Loading ... Loading ...

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


sept + = 8

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ces articles peuvent vous intéresser

Le prêt travaux

Vous allez acheter un bien et allez devoir...