Travaux

Maison : les isolants thermiques les plus efficaces - Franfinance
03.11.2016 / Travaux

Maison : quels isolants thermiques sont les plus efficaces ?

Vues : 1515 |
L’isolation d’une maison ou d’un appartement est capitale pour faire des économies d’énergie et bénéficier d’une meilleure isolation phonique. À condition de choisir le bon produit ! Franfinance fait le tour des avantages et inconvénients des nombreuses solutions disponibles sur le marché.

Apprenez à lire l’étiquette

Le choix d’un isolant dépend avant tout de l’usage précis (comble et terrasse, mur, plancher) et de sa performance. Celle-ci est mesurée par la résistance thermique qui traduit l’aptitude du produit à isoler. Exprimée en m2.K/W, elle est indiquée sur l’étiquette de tous les produits. Retenez que plus la résistance thermique est élevée, plus le matériau est isolant. Elle est liée à deux facteurs :

  • L’épaisseur minimum nécessaire, qui varie entre les différents produits,
  • L’aptitude du produit à transmettre la chaleur ou non. Appelée λ (Lambda), elle dépend à la fois des qualités intrinsèques du matériau de base de l’isolant et de sa masse volumique. À retenir : plus la conductivité́ thermique est faible, meilleur est l’isolant.

Repérez aussi sur les produits les sigles essentiels. Choisissez des produits certifiés CE, ce qui est obligatoire en dehors des produits à base végétale ou animale. Assurez-vous aussi que les caractéristiques techniques et isolantes soient garanties par une certification Acermi (Association pour la Certification des Matériaux Isolants).

Classiques ou écologiques, les différentes familles d’isolants

 Les isolants thermiques peuvent être classés en cinq grandes catégories :

  • Isolants d’origine minérale : laines de verre ou de roche, perlite expansée, verre cellulaire. Ils sont les plus utilisés, car très efficaces pour l’isolation thermique et acoustique à moindre prix. La laine de verre équipe ainsi plus de 75 % des foyers français. Toutefois, leur bilan écologique est plutôt mauvais, ils sont irritants et suspectés d’effets nocifs pour la santé.
  • Isolants d’origine végétale : cellulose, chanvre, lin, coton, fibres issues du recyclage, fibres de bois, laine de bois, laine de mouton, liège expansé, paille… Ils ont la cote, car plus respectueux de l’environnement tout en garantissant généralement un confort thermique équivalent voire meilleur que les isolants en laine minérale. Ces produits sont cependant plus chers et parfois difficiles à utiliser. De plus, ils ne sont pas assujettis à l’obligation de marquage CE et certains fabricants ne se soumettent pas non plus à la certification Acermi.
  • Isolants d’origine animale : laine de mouton, plumes de canard. Leurs performances isolantes sont très dépendantes de leurs caractéristiques techniques. Ces isolants ont toutefois tendances à moins bien absorber l’humidité de l’air et sont moins recommandés pour des locaux à forte hygrométrie, des murs et parois humides ou encore des planchers en contact avec le sol. Il est enfin nécessaire de les traiter pour éviter les risques de développement de champignons ou encore d’insectes.
  • Isolants organiques : polystyrène expansé, polystyrène extrudé, polyuréthanne ou polyisocyanurate, mousse phénolique. Ils offrent des performances thermiques importantes, sont insensibles à l’humidité et supportent de fortes charges. On les réserve donc aux sols, dallage, terrasses…
  • Isolants minces réfléchissants : produits simple couche ou multicouches constitués de matériaux de différentes natures (films réfléchissants, ouate, laine, mousse…). Ces produits doivent avant tout être considérés comme des compléments d’isolation, tant thermique qu’acoustique. Il ne sont, pour la majorité, pas certifiés Acermi. Ils nécessitent enfin une pose très précise afin que leurs performances soient optimales.

Financer vos travaux d’isolation

Le prix de l’isolant et le montant des économies réalisées constitueront sans nul doute deux critères de choix majeurs. Sachez qu’une bonne isolation permet jusqu’à 30% d’économies durables sur votre facture de chauffage. Même si l’investissement est important, il se rentabilise en 5 à 7 ans en moyenne.

Ce coût peut être en partie amorti par le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Il permet de déduire de votre impôt sur le revenu 30% des dépenses de travaux de rénovation énergétique. Si vous n’êtes pas imposable, vous recevrez un chèque. Sachez que les travaux doivent obligatoirement être effectués par une entreprise certifiée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Cette dernière fournissant des matériaux dont la résistance thermique est adaptée à chaque type de paroi, vous ne devez donc pas acheter les isolants vous-même !

Sous certaines conditions, le CITE est aussi cumulable avec d’autres dispositifs : Eco-PTZ (éco-prêt remboursable sans intérêt), TVA réduite à 5,5%, aides des collectivités territoriales et de l’Agence nationale de l’habitat (Anah).

Et pour financer le reste de vos travaux d’isolation, n’oubliez pas que Franfinance vous propose un crédit travaux maison, ainsi qu’un prêt éco-rénovation. Lancez votre simulation prêt travaux pour établir votre budget.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Sources :

  • http://www.isonat.com/eco-isolation/evaluer-isolant-thermique4html
  • http://www.acermi.com
  • http://www.toutsurlisolation.com/
  • http://www.quelleenergie.fr/economies-energie/isolation-combles/
Offre valable jusqu'au 31/08/2017. Exemple (hors assurances facultatives) pour 5 000 € empruntés :12 Mensualités de 418,92 €. Montant total du crédit : 5000€. Montant total dû : 5 027,04 €. Coût du crédit : 27,04 €. Taux débiteur fixe : 0,995%. TAEG fixe : 1%. Durée maximum du crédit :12 mois. Coût mensuel de l’assurance DIM/CHOM (s’ajoute à la mensualité) : 8,50 €. Coût total de l’assurance DIM/CHOM : 102 € soit un TAEA de 3,83 %. Frais de dossier : 0 €.*
* Offre valable jusqu'au 31/08/2017. Sous réserve d’acceptation du prêt personnel par FRANFINANCE (719807406 RCS Nanterre), Intermédiaire en assurance, n° Orias 07 008 346. Assurances souscrites auprès de SOGECAP et SOGESSUR, entreprises régies par le Code des Assurances. FRANFINANCE, SOGECAP et SOGESSUR sont des filiales du Groupe SOCIETE GENERALE. Vous disposez d’un délai de rétractation de 14 jours à compter de la date de signature du contrat de crédit. Conditions au 16/07/17.  
Commenter Créé le par
  • marie-claire 22 Publié le 3 novembre 2016 à 12h46

    si vous engagez des travaux, surtout si c’est un budget et que vous avez fait un prêt, autant investir dans des isolants performants et écologiques.

Donnez une note à l'article :
1/52/53/54/55/5
Loading ... Loading ...

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 − quatre =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ces articles peuvent vous intéresser

Le prêt éco

L’isolation d’une maison ou d’un...