Travaux

22.09.2016 / Travaux

Comment bien isoler le toit de sa maison ?

Vues : 86 |

Une toiture bien isolée permet de réaliser jusqu’à 30% d’économies sur sa facture énergétique. Il est donc important de bien choisir son isolation en fonction du toit de sa maison, de son projet d’aménagement et de son budget. Quelques conseils sur les types d’isolation, les matériaux et les aides.

Quand on sait qu’en hiver, l’air chaud a tendance à monter, ce qui peut se traduire par une déperdition énergétique, et, qu’en été, la chaleur peut s’infiltrer au travers une toiture en mauvais état, une isolation de la toiture de qualité s’avère importante. Un projet d’isolation qui peut se coupler avec d’autres travaux tels la réfection d’une toiture ou l’aménagement des combles.

Dans un premier temps, il est nécessaire de réaliser un diagnostic, en observant soi-même la configuration de la toiture, les combles et la charpente, ou en faisant appel à un professionnel, habilité à réaliser un Diagnostic de Performance énergétique (DPE).

Ainsi, si les combles ne sont pas aménagés et la charpente apparente, il est probable que la toiture ne soit pas isolée par l’intérieur. Autre exemple : une charpente présentant des signes de dégradation (parasites, bois fragilisé) suggère une isolation de mauvais qualité.

Isolation des combles par l’intérieur

C’est le mode d’isolation le plus répandu. Avant de poser un matériau isolant entre la toiture et la cloison de la pièce sous le toit, il faut penser à appliquer une membrane d’étanchéité entre le matériau isolant et la cloison, et un écran de sous-toiture entre le matériau isolant et la toiture.

Quels matériaux choisir ?

Sachez que pour sélectionner un matériau isolant performant, il faut prendre en compte deux paramètres : la conductivité thermique lambda et la résistance thermique R, dont le coefficient doit être supérieur à 6.

Il existe différentes laines, relativement faciles à poser, que ce soit de la laine de verre (le plus économique : 14 à 16 euros le m2 pour un coefficient R de 6,85), de roche, de chanvre, de lin ou de mouton.

Autres matériaux, du moins au plus cher : le textile recyclé (de 20 à 25 euros le m2), la fibre de bois, le polyuréthane, le liège expansé (de 75 à 85 euros le m2), ainsi que la ouate de cellulose.

Isolation des combles par l’extérieur

Impliquant des travaux plus conséquents, elle concerne l’espace entre la charpente et la toiture. Son intérêt : elle n’a pas d’impact sur le volume de l’espace habitable.

Les matériaux sont identiques à ceux d’une isolation par l’intérieur, mais agglomérés sous forme de panneaux selon différentes techniques : le sarking (pose d’un isolant rigide entre la charpente et la couverture), le système Intégra Reno (membrane d’étanchéité à l’air associées à des panneaux de laine de verre et un écran de sous-toiture), le système Climat Comfort Reno, le système Delta-Maxx Comfort…

Isolation du plancher du grenier

Avant de poser une ou plusieurs couches d’un isolant souple en rouleau sur le plancher, il faut vérifier son étanchéité (appliquer une membrane étanche si nécessaire) et son état général.

Autre technique envisageable pour une isolation du plancher : y projeter une couche d’isolant en flocons grâce à une machine à souffler.

Aides financières

  • Pour l’achat des matériaux d’isolation, la TVA est réduite à 5,5 % si vous faites appel à un professionnel.
  • Sur les dépenses de fournitures et de main d’oeuvre, un crédit d’impôt de 30% est possible.
  • Un éco-prêt à taux zéro est envisageable en fonction de votre situation financière.

Pour tous vos travaux d’économie d’énergie, Franfinance propose un prêt éco pour vous accompagner dans vos projets de rénovation.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Commenter Créé le par
Donnez une note à l'article :
1/52/53/54/55/5
Loading...

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


huit − 7 =