Auto

Voiture de collection
22.03.2017 / Auto

Voitures de collection : comment leur valeur est-elle calculée ?

Vues : 59 |

Actuellement, les voitures de collection ont le vent en poupe, les prix oscillant entre plusieurs milliers et plusieurs millions d’euros, avec une progression d’environ 400% en 10 ans. Pour en évaluer le prix, différents paramètres sont à étudier, parmi lesquels le modèle, l’état du véhicule, la rareté, le kilométrage ainsi que la cote de l’automobile en question.

Un marché en pleine expansion

Une Jaguar D de 1955 achetée près de  22 millions de dollars, une Alfa Romeo 8C de 1939 partie à 19,8 milliosn de dollars ou encore une Ferrari 250 GT de 1959 adjugée à plus de 18 millions de dollars…

Depuis quelques années, le marché de la voiture de collection connait un boom impressionnant, les modèles concernés répondant à des critères très précis : ils ont plus de 30 ans, ne sont plus produits et sont difficilement réparables.

A titre d’exemple, en France, on compte plus de 800 000 véhicules d’avant 1985 appartenant à environ 230 000 propriétaires.

Né aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, puis arrivé en France et en Allemagne, cet attrait pour les vieux bolides s’implante aujourd’hui au Proche Orient et en Asie, ce marché représentant un poids financier de plus de 55 milliards de dollars.

Allant de quelques milliers à plusieurs millions d’euros, le prix d’un véhicule de collection tourne en moyenne autour de 40 000 euros.

Les critères pris en compte pour estimer une voiture de collection

Pour connaitre le prix d’un véhicule, il faut se reporter aux cotes de référence, évaluées à partir de différents critères : le modèle, la motorisation, l’état du véhicule (restauré ou non), la rareté, la conformité (sièges ou transmission d’origine) et le kilométrage.

Parmi les véhicules les plus recherchés : les Porsche 911, 2CV, Citroën DS, Fiat 500 et Ferrari Testarossa, les modèles français, plus rares que leurs équivalants américains ou anglais, ayant particulièrement la cote.

Les modèles des années 1970 et 1980, notamment les Porsche, ainsi que les véhicules d’entre les deux guerres, sont également très convoités.

Autre paramètre pour connaître le prix d’une automobile : s’intéresser aux demandes des collectionneurs fortunés et autres investisseurs/spéculateurs, lors des ventes aux enchères, comme celles organisées par les maisons Artcurial et Bonhams. Les voitures de collection deviennent en effet des valeurs-refuge, d’où l’explosion de leur prix en une décennie (+395%).

Une publication de référence pour se renseigner sur les prix : celle éditée annuellement par La Vie de l’auto (LVA), qui donne la cote de plus de 11 000 modèles. L’édition 2016 recense plus de 3 500 véhicules vendus.

Les rassemblements, festivals et autres salons spécialisés (comme Rétromobile, à Paris) sont également des lieux intéressants pour observer quels sont les modèles les plus prisés.

Commenter Créé le par
Donnez une note à l'article :
1/52/53/54/55/5
Loading...

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ sept = 14